Girl online and hitch get acquainted



Girl online and hitch get acquainted



Girl online and hitch get acquainted




Tuiles solaires photovoltaiques prix de rome

Le Guide de Référence 2018

Durée : 20 mins

par Florian Gabriele.

Mis à Jour le 26/10/2018

Ce guide a tout ce que vous devez savoir sur les panneaux photovoltaïques.

Quel est le prix une installation de panneaux solaires photovoltaïques.

Quelles sont nouvelles aides de l’État en 2018.

Comment déterminer le nombre de panneaux solaires dont vous avez besoin.

Il y a beaucoup à voir, alors commençons sans plus attendre.

 

CONTENU DU GUIDE :

 

 

 

CHAPITRE 1 :

Panneau Photovoltaïque Fonctionnement

Vous vous demandez sûrement comment fonctionne une installation de panneaux solaires.

C’est très simple !

 

Produire de l’électricité grâce à la lumière

Un panneau solaire est un dispositif énergétique généralement plat et rigide qui mesure en moyenne 1m60 de hauteur sur 1m de largeur.

 

Il est composé de cellules de silicium, aussi appelées cellules photovoltaïques, capables de capter la lumière du soleil puis de la transformer en électricité grâce à l’effet photovoltaïque.

Pour les curieux·euses, lorsque les photons (particules élémentaires de la lumière) sont absorbés par les cellules composant les panneaux solaires, ils transmettent leurs électrons qui génèrent ensuite un « courant continu ».

Or, vous n’êtes pas sans savoir que vous consommez un courant alternatif et non un courant continu.

 

Utiliser votre électricité renouvelable

Donc vos panneaux solaires produisent un courant continu tandis que votre chauffe-eau, votre électroménager, vos ampoules consomment du courant alternatif.

C’est là que l’onduleur intervient.

L’onduleur photovoltaïque est une pièce essentielle de votre installation solaire puisqu’il transforme le courant continu produit par vos panneaux solaire en courant alternatif utilisable par votre habitation.

Vous pouvez ainsi consommer et/ou vendre votre électricité solaire !

 

 

CHAPITRE 2 :

Que faire de votre électricité ?

Panneau solaire en autoconsommation

Il est aujourd’hui possible de consommer directement l’électricité que vous produisez et de réduire ainsi le montant de votre facture d’électricité de 20 à 45% en moyenne.

On appelle cela l’autoconsommation photovoltaïque.

Comment ça marche ?

Vous utilisez l’électricité produite par vos panneaux solaires pour alimenter en direct vos appareils électriques (réfrigérateur, chauffage, ballon d’eau chaude, piscine…).

Vous avez donc moins besoin de l’électricité vendue par votre fournisseur d’énergie et faites ainsi des économies sur votre facture.

 

 

Vous vous demandez comment il est possible de faire des économies sur votre facture alors que vous êtes absent(e) durant la journée ?

En fait, c’est très simple.

Il vous faut modifier vos habitudes de consommation afin de déclencher un maximum d’appareils électrique en journée (chauffe-eau, machine à laver, lave-linge…).

En faisant cela, vous pouvez effectivement réaliser jusqu’à 45 % d’économie sur votre facture avec une installation photovoltaïque en autoconsommation sans batterie.

Mais ce n’est pas tout !

Il fait particulièrement beau et vos panneaux solaires produisent plus d’électricité que vous n’en consommez ?

On appelle cet excédent de production d’électricité le « surplus ».

Ici, deux choix s’offrent à vous :

Vendre votre surplus à EDF Obligation d’Achat (EDF OA) en l’injectant sur le réseau. Ce choix vous permet de bénéficier d’un revenu complémentaire puisque vous vendez le kilowatt-heure (kWh) d’électricité verte au tarif de 0.10 € et ce, pendant 20 ans. Votre surplus d’électricité solaire va ainsi être réinjecté sur le réseau et alimenter les logements de vos voisins.

– Vous avez une batterie ? Stockez cette énergie afin de la consommer ce soir ou demain par exemple. Vous augmentez votre taux d’autoconsommation et gagnez ainsi en autonomie énergétique.

 

Panneau solaire en vente totale

Vous avez une faible consommation électrique ?

Vous souhaitez faire une installation sur votre résidence secondaire ?

Dans ce cas, l’autoconsommation photovoltaïque n’est peut-être pas l’option la plus adaptée à votre situation !

Vous pouvez alors choisir de vendre l’intégralité de votre production électrique sur le réseau ENEDIS sans la consommer.

On appelle cela la vente totale.

Comme dans le cas de l’autoconsommation avec vente du surplus, EDF OA s’engage à vous acheter toute votre production à un prix fixe, subventionné et garanti par l’État durant 20 ans.

Historiquement, le tarif d’achat de votre production variait en fonction de la puissance et du type de pose de la centrale photovoltaïque.

Depuis le dernier trimestre 2018, les tarifs d’achat sont identiques en intégration au bâti et en surimposition.

Voici un tableau récapitulatif des nouveaux tarifs d’achat :

 

 

CHAPITRE 3 :

Installation Panneau Solaire

Installation photovoltaïque sur toiture

Installation en surimposition

Vous souhaitez investir dans une installation en autoconsommation avec vente du surplus ?

Préférez alors la pose de vos panneaux solaires en surimposition.

Dans le cas de la surimposition, les panneaux solaires sont simplement installés au-dessus de votre toiture et ne se substituent donc pas au toit.

 

 

Installation en Intégration au Bâti

L’intégration au bâti, ou IAB, consiste à installer les panneaux solaires de manière à ce qu’ils se substituent à votre toiture et assurent l’étanchéité.

L’IAB était jusqu’au dernier trimestre 2018, le type de pose préféré pour les installations en vente totale.

Pourquoi ?

Simplement car ce type de permettait de bénéficier du meilleur tarif d’achat de votre kWh.

Aujourd’hui, le tarif d’achat de l’électricité photovoltaïque est identique pour la surimposition et l’intégration au bâti.

De ce fait, ce type d’intégration est maintenant seulement intéressant pour les maisons en construction puisqu’il permet de faire des économies sur la couverture.

 

 

Installation photovoltaïque hors toiture

Vous ne pouvez pas installer de panneaux solaires sur votre toiture ?

Il existe plusieurs alternatives :

Pergola photovoltaïque

Vous ne pouvez pas installer de panneaux solaires sur votre toiture ?

Alors la pergola solaire peut vous intéresser.

De 8 à 24m², votre pergola photovoltaïque vous permet de créer un nouvel espace de vie ou de stockage tout en produisant de l’électricité pour alimenter votre maison.

En plus, les pergolas solaires permettent de bénéficier des aides de l’État à l’autoconsommation et de la vente de votre surplus à 0.10 € par kWh.

 

 

Carport photovoltaïque

Vous souhaitez protéger votre voiture mais vous ne pouvez pas acheter un garage ?

Avez-vous pensé au carport solaire ?

Un carport photovoltaïque est un investissement particulièrement intéressant pour plusieurs raisons :

  • Il protège votre voiture contre les intempéries et le gel ;
  • Il est bien moins cher qu’un garage ;
  • Il empiète moins sur votre espace habitable ;
  • Et surtout, le carport photovoltaïque produit de l’électricité !

Dernier avantage, le carport photovoltaïque vous permet également de bénéficier des aides de l’État à l’autoconsommation et de la vente de votre surplus à 0.10 € par kWh.

 

Les kits solaires

Votre facture d’électricité est inférieure à 800 € par an ?

Alors un kit de panneaux solaires à installer au sol que vous pouvez brancher directement sur une prise de courant est un choix intéressant.

 

Précisons tout de même que si vous optez pour ce type de système :

  • Vous ne pouvez plus bénéficier des aides de l’État. Vous vous privez donc d’une aide de 1170 € pour une installation de 3 kWc.
  • Et vous ne pourrez pas non plus profiter de la TVA réduite à 10 %.

Attention toutefois, nous n’encourageons pas vraiment nos utilisateurs à investir dans des kits solaires d’autoconsommation à installer soi-même sur sa toiture.

Pourquoi ?

Si vous décidez d’installer vous-même votre kit de panneaux solaires sur votre toit, n’oubliez pas que vous remettez en cause son intégrité et risquez donc des problèmes d’infiltrations.

Rappelez-vous également que vous manipulez de l’électricité. Alors faites extrêmement attention. Un court-circuit, une surchauffe, un arc électrique peut arriver si l’installation n’est pas réalisée par un professionnel.

Enfin, votre assurance ne vous couvrira pas contre les sinistres engendrés par un kit solaire que vous aurez installé vous-même sur votre toiture.

Votre facture est supérieure à 800€ par an ?

Dans ce cas, un kit solaire d’une puissance d’au moins 3kWc installé sur votre toiture par un professionnel RGE Quali’PV est le choix le plus intéressant.

 

 

CHAPITRE 4 :

Rendement des panneaux Solaires

Définition : kilowatt-heure et kilowatt-crête

Avant de parler des rendements des panneaux solaires, il est primordial de clarifier les notions : de kilowatt heure et de kilowatt-crête.

Le Kilowatt heure (kWh) : le kilowatt-heure est l’unité de mesure de l’énergie électrique. Elle correspond à l’énergie consommée par un appareil de 1 000 watts (soit 1 kilowatt-heure) pendant une heure.

Le Kilowatt-crête (kWc) : unité mesurant la production maximale que peut délivrer un panneau solaire dans des conditions idéales.

 

Calculer les rendements des panneaux solaires

Le rendement des panneaux solaires, ou la production d’électricité, s’exprime en kilowatt-heure.

Il varie en fonction de multiples facteurs :

  • Le niveau d’ensoleillement de votre maison ;
  • L’orientation de votre maison ;
  • L’inclinaison de votre toiture ;
  • Les ombrages provenant des obstacles proches ou lointains ;
  • Le type de cellules photovoltaïques composant vos panneaux solaires (monocristallin, polycristallin…) ;
  • La puissance des panneaux solaires (100 Wc, 300 Wc…) ;
  • La température ;
  • Et la propreté de vos panneaux solaires.

Vous imaginez donc bien qu’avec autant de critères à prendre en compte, il peut être complexe d’estimer la production d’une installation de panneaux solaires.

C’est pourquoi nous avons mis au point le simulateur le plus précis de France.

Comment ça marche ?

Tout d’abord, notre simulateur utilise des clichés de satellites de l’Agence Spatiale Européenne et des données pyranométriques de Météo France pour connaître l’ensoleillement précis à votre adresse.

 

On combine ensuite des données de la NASA et de l’Institut géographique national (IGN) qui permettent de détecter s’il y a un masque sur votre toiture provoqué par une montagne ou un bâtiment par exemple.

On obtient alors de manière incroyablement précise la production que vous aurez chez vous !

Plus besoin de vous prendre la tête pour connaître les potentiels rendements de panneaux solaires sur votre toiture.

En quelques clics, vous savez si une centrale photovoltaïque serait intéressante/rentable sur votre toiture.

 

 

Chapitre 5 :

Prix Panneau Solaire Photovoltaïque

Quel est le prix de panneaux solaires photovoltaïques ?

Le prix moyen de l’installation de panneaux solaires photovoltaïques (matériel + pose + démarches administratives…) en surimposition est de 2 600 € par kWc.

Pour une installation photovoltaïque intégrée au bâti, il faut compter entre 2 700 € et 3 500 € par kWc.

Ces prix dépendent principalement de la puissance de l’installation, du matériel utilisé et de la compétence de l’installateur.

Et vous allez vite comprendre pourquoi nous utilisons le terme « principalement ».

Voici quelques exemples de variables pouvant influencer le coût :

  • Une couverture en ardoise ;
  • La hauteur de votre maison ;
  • La présence d’amiante dans votre toiture ;
  • La distance entre votre compteur électrique et votre maison ;
  • Ou encore votre situation géographique.

Bref, vous l’aurez compris, beaucoup de paramètres peuvent faire varier le prix de votre centrale solaire.

 

Prix de panneaux solaires en surimposition

Voici quelques ordres de grandeur du coût d’une installation en autoconsommation avec vente du surplus ou en vente totale posée en surimposition, dans les conditions suivantes :

  1. Sur une maison de plain-pied ;
  2. Avec des tuiles mécaniques ;
  3. Installation complète TTC (réalisation par un de nos installateurs, raccordement au réseau, démarches administratives incluses…)

 

Puissance de l’installation Prix
3 kWc 8 000 €
6 kWc 14 000 €
9 kWc 18 000 €

Comme nous le verrons plus tard dans ce guide, l’autoconsommation avec vente du surplus permet de bénéficier d’une aide de l’État.

Le montant de cette aide varie en fonction de la puissance de l’installation.

Ce qu’il faut retenir, c’est que cette aide à l’autoconsommation n’a pas été déduite dans les prix annoncés ci-dessus.

 

 

Coût moyen d’une installation solaire en intégration au bâti

Voici donc quelques ordres de grandeur du coût d’une installation en vente totale ou autoconsommation avec vente du surplus posée en intégration au bâti :

  1. Sur une maison de plain-pied ;
  2. Avec des tuiles mécaniques ;
  3. Installation complète TTC (réalisation par un de nos installateurs, raccordement au réseau, démarches administratives incluses…)

 

Puissance de l’installation Prix
3 kWc 9 000 €
6 kWc 15 500 €
9 kWc 20 000 €

 

Évolution des prix des panneaux solaires

Depuis 2010, le prix des cellules photovoltaïques a chuté de près de 66 % pour le secteur résidentiel français.

Cette incroyable baisse des prix a été rendue possible par les économies d’échelle, par la baisse du coût des matières premières (notamment celle du silicium) et par l’amélioration des procédés de fabrication.

Selon nos experts, les panneaux solaires photovoltaïques ont atteint leur prix le plus bas car leur prix de vente est très proche du coût des matériaux utilisés lors de leur conception.

 

 

CHAPITRE 6 :

Panneaux photovoltaïques peu chers, gratuits ou autofinancés.

Faut-il oser les panneaux solaires pas chers ?

Passer au solaire est séduisant.

C’est pour cela que près de 7 Français sur 10 déclarent vouloir équiper leur logement d’une installation solaire, avec pour objectif d’autoconsommer leur production (69%).

Ce nouveau marché en plein développement n’a malheureusement pas attiré que des professionnels honnêtes et scrupuleux…

En effet, plus de 4 500 foyers ont saisi UFC-Que Choisir en 2016 pour obtenir de l’aide suite à des arnaques ou malfaçons.

Un chiffre déjà impressionnant, auquel il faudrait ajouter les dossiers en cours dans d’autres structures, et les innombrables cas d’arnaques non-déclarés par les victimes.

Discours abusifs, faux bons de commande, incendies, dégâts des eaux : les arnaques et autres installations bâclées ternissent le marché et décrédibilisent le développement de l’énergie solaire.

Alors, comment être sûrs de payer le juste prix pour son installation ? Lorsqu’on compare les prix, nous avons tendance à nous concentrer sur celui des panneaux uniquement.

Mais une installation photovoltaïque est composée de multiples éléments.

Alors prenez le temps de vous assurer de :

  • La qualification RGE de l’installateur (Quali’PV module Elec, QualiBat 5911 ou Qualifélec SP1 et SP2) ;
  • La garantie des panneaux solaires ;
  • La garantie de l’onduleur ;
  • L’existence d’un SAV ;
  • La bonne réputation de votre installateur.

Sinon, vous pouvez faire appel à notre service car nous avons audité près de 600 installateurs dans toute la France pour n’en retenir qu’une quarantaine.

Nous sommes ainsi sûrs de vous mettre en relation avec les meilleurs installateurs de panneaux solaires du territoire.

 

Panneaux Solaires « Gratuits » ou « Autofinancés »

JAMAIS, VOUS M’ENTENDEZ ! JAMAIS !

On vous a démarché par téléphone ou en porte-à-porte en vous disant :

« Votre toiture a un potentiel solaire incroyable. Vous pourriez réduire vos factures d’électricité de 85 % et gagner près de 3000 € par an en revendant votre électricité à EDF.

En plus, grâce aux crédits d’impôts, aux aides régionales et un emprunt, vos gains couvriront votre investissement et vous ne dépenserez rien !

Vos panneaux sont gratuits car complètement autofinancés ! »

Ne réfléchissez pas un seul instant.

C’est une arnaque.

Tout d’abord, les bons installateurs sont trop occupés pour démarcher activement de nouveaux clients.

Ensuite, les devis de ce type ont généralement un prix exorbitant mais mettent en avant des aides de l’État parfaitement inexistantes faisant drastiquement baisser le coût final de l’installation.

Dernière chose, les mensonges des arnaqueurs sont souvent teintés de vérités.

Exemples :

  • Ils parlent d’un crédit d’impôt pour vos panneaux photovoltaïques.
    Or celui-ci n’existe plus depuis 2014.
  • Ils évoquent le plan « Place au Soleil » et disent que l’État va débloquer 50 milliards d’euros pour aider les particuliers à s’équiper en panneaux solaires.
    Or ce plan n’évoque absolument rien de tel.

Bref. Vous avez compris.

Si le prix est largement supérieur à ceux présentés précédemment, fuyez.

Enfin, nous le répétons une bonne fois pour toutes : les panneaux solaires, qu’ils soient photovoltaïques, thermiques ou hybrides ne sont jamais gratuits.

 

CHAPITRE 7 :

Coût à prévoir

Le Tarif d’Utilisation des Réseaux publics d’Électricité ou TURPE

Ce dernier correspond à la rémunération des gestionnaires de réseau de transport et de distribution d’électricité : RTE, ENEDIS et les régies locales.

Son objectif est de compenser les charges liées à l’exploitation, au développement et à l’entretien du réseau.

Vous devrez vous en acquitter chaque année si vous optez pour l’autoconsommation avec vente du surplus ou pour la vente totale :

 

Le coût d’entretien des panneaux solaires

Nous avons consacré un guide détaillé à l’entretien et au nettoyage des panneaux solaires que je vous encourage à consulter.

Vous voulez un résumé ?

Entretenir des panneaux photovoltaïques est simple.

Après leur installation, ils fonctionnent seuls et leur maintenance se limite généralement à un nettoyage tous les 3 ans. Nettoyage que vous pouvez amplement effectuer vous-même avec un simple balai télescopique et de l’eau tiède.

En effet, le vent et la pluie permettent de maintenir naturellement votre installation propre.

 

Imposition des panneaux solaires

Vous souhaitez installer 3 kWc de panneaux solaires en autoconsommation avec vente du surplus ?

Nous avons une bonne nouvelle pour vous !

Les revenus issus de la vente de surplus ne sont pas imposables en 2018 au titre de l’impôt sur le revenu et ils sont également exonérés de la Contribution Sociale Généralisée (CSG), de la Contribution à la Réduction de la Dette Sociale (CRDS) et des différents prélèvements sociaux !

Vous souhaitez investir dans une installation plus puissante ou en vente totale ?

Nous avons écrit un guide complet sur la fiscalité du solaire en 2018.

 

 

CHAPITRE 8 :

Complétez votre installation solaire

Batterie pour panneau solaire

Depuis le 9 mai 2017, vous avez la possibilité de coupler votre installation photovoltaïque à un dispositif de stockage d’électricité.

Cependant, vous devez garantir que l’électricité que vous stockez provient exclusivement de votre installation solaire.

De ce fait, votre batterie ne peut être chargée par de l’électricité provenant du réseau.

Comment pouvez-vous garantir cela ? C’est tout simple, l’onduleur présent dans votre batterie joue généralement ce rôle.

 

Ok, vous pouvez donc ajouter une batterie à votre installation photovoltaïque afin de gagner encore en autonomie. Mais quelle batterie choisir ?

En règle générale, les batteries lithium sont les plus adaptées à l’autoconsommation photovoltaïque.

Pourquoi ?

  • Les batteries au lithium sont particulièrement performantes avec des rendements charge-décharge supérieurs à 90 % ;
  • Elles ne nécessitent pas d’entretien;
  • Elles ont une durée de vie supérieure aux autres systèmes de stockage (plomb, gel, AGM…) ;
  • Enfin, leur niveau de recyclage est actuellement proche de 70% et de nombreux investissements sont réalisés chaque année afin d’améliorer encore leur bilan écologique.

Comptez environ 800 € TTC pour une batterie lithium-ion d’un kWh (onduleur et régulateur de charges intégrés).

Toutefois, rappelez-vous que l’achat d’une batterie n’est absolument pas obligatoire pour faire jusqu’à 45 % d’économies en autoconsommation avec vente du surplus !

Si vous voulez en apprendre plus sur les batteries pour panneaux solaires, vous pouvez consulter notre guide complet 2018.

 

 

Mesurez et contrôlez votre production

Il existe différentes solutions pour suivre la production et le bon fonctionnement de vos onduleurs et de vos panneaux photovoltaïques. On les appelle indifféremment monitoring, enregistreurs ou encore dataloggers.

Leur fonction reste la même : nous aider à acquérir et analyser les données de production.

Ok mais plus concrètement ?

Mylight Systems

Ils facilitent la maintenance et l’analyse des éventuelles pannes ou dysfonctionnements.

En effet, leur interface vous permet de repérer d’un coup d’œil les éventuelles baisses de production.

Cela vous aide donc à déterminer quand il est temps de nettoyer vos panneaux par exemple.

Vous pilotez également votre consommation.

Vous détectez facilement les pics de production et vous pouvez donc lancer vos appareils (machine à laver, ballon d’eau chaude) aux moments les plus opportuns.

Vous maximisez votre autoconsommation et faites donc plus d’économies.

Vous pouvez acquérir ce type de système de monitoring à partir de 800 € TTC installé et paramétré.

 

Stockez votre électricité solaire sous forme d’eau chaude

Il est également possible d’ajouter à votre installation un optimiseur d’autoconsommation, aussi appelé Watt Water.

Ce dernier « surveille » la production et l’utilisation de votre électricité photovoltaïque afin de réduire encore plus vos factures.

Qu’est-ce que ça signifie ?

Au lieu d’injecter votre surplus d’électricité sur le réseau, votre optimiseur le dévie automatiquement vers le réservoir d’eau chaude, ou vers toute autre source de chaleur, et s’assure qu’aucune puissance additionnelle n’est importée pour alimenter le cumulus.

En d’autres termes, le Watt Water permet de stocker l’énergie solaire dans le cumulus pour produire de l’eau chaude sanitaire ou la maintenir à la bonne température.

Un Watt Water coûte moins de 1 000 €.

 

 

CHAPITRE 9 :

Comparer les devis pour panneaux solaires

Comparez des systèmes strictement similaires

Comme nous l’avons précisé précédemment, le coût d’une installation photovoltaïque peut varier en fonction de divers critères.

Il dépend tout d’abord de votre objectif, ou la nature de votre projet : autoconsommation photovoltaïque ou revente de votre production.

Les installations destinées à produire de l’énergie qui sera consommée par l’utilisateur sont généralement de plus petite taille (3 ou 6 kWc), puisque le but est d’optimiser le taux d’autoconsommation.

A l’opposé, les installations dont le but est de produire de l’électricité qui sera revendue à EDF sont de grande taille, car l’objectif est d’optimiser le potentiel de production du toit.

Ensuite, liée à ce premier point, la surface disponible sur le toit de votre habitation.

En effet, vous ne pourrez pas installer un système d’une puissance importante (9kWc) sur un toit dont la surface utilisable est inférieure à 60m².

Autre point, le matériel utilisé et les options choisies. Les batteries et les options telles que le monitoring peuvent influencer le prix de votre installation photovoltaïque.

Enfin, le coût de la main d’œuvre.

Quand vous comparez vos devis, vérifiez bien qu’il s’agit de systèmes strictement similaires ou équivalents.

L’option la moins chère n’est intéressante que si les systèmes répondent à vos besoins de la même façon.

Si vous souhaitez obtenir une estimation plus fine du prix d’une installation de panneaux photovoltaïques sur votre toiture, vous pouvez faire demander un devis gratuit sur notre site.

 

Prix du m² de panneaux solaires : un mauvais indicateur

Le m² n’est pas une bonne unité de mesure pour comparer des projets solaires.

En effet, selon le type de cellules photovoltaïques, la quantité d’électricité produite par 1 m² de panneaux solaires peut varier.

Des panneaux de même taille peuvent avoir une puissance différente de 200 à 320 Wc.

Et inversement : plusieurs panneaux de puissance équivalente peuvent avoir des tailles en m² différentes.

Par exemple :

  • Les panneaux en silicium amorpheont un rendement de 5 à 7 %.
  • Les panneaux composés de cellules photovoltaïques en silicium polycristallinont un rendement de 14 à 18 %.
  • Enfin, les modules en silicium monocristallinont quant à eux un rendement de 16 à 24 %.

A titre indicatif, nous pouvons vous dire que le coût d’un m² de panneaux photovoltaïques monocristallin varie entre 325 € et 450 € en fonction de la taille totale de votre installation.

 

 

CHAPITRE 10 :

Aides de l’État pour les panneaux solaires

Nouvelles Aides de l’État à l’Autoconsommation

C’est un grand classique donc nous allons le préciser tout de suite : pour faire baisser le prix de vos panneaux photovoltaïques, vous ne pouvez plus compter sur le crédit d’impôt.

La loi de finances pour 2014 a supprimé l’éligibilité des équipements photovoltaïques au crédit d’impôt.

Cela dit, le nouvel arrêté tarifaire (ou décret) du 10 mai 2017 a intégré une aide financière pour les Français qui s’équipent en photovoltaïque afin de consommer leur propre électricité solaire.

Cette prime est comprise entre 90 et 390 € par kilowatt-crête installé et est indexée sur la puissance totale de votre installation.

 

Éligibilité à la prime à l’autoconsommation

Pour être éligible à cette prime d’investissement, vous devez :

  1. Opter pour l’autoconsommation avec vente du surplus;
  2. Faire réaliser l’installation par un installateur RGE (Quali’PV module Elec, QualiBat 5911 ou Qualifélec SP1 et SP2)
  3. Enfin, votre centrale solaire doit remplir l’une des conditions suivantes :

– Être installée de manière parallèle à votre toiture ;

– Être installée sur une toiture plate ;

– Ou remplir une fonction d’allège, de bardage, de brise-soleil, de garde-corps, d’ombrière, de pergolas ou de mur-rideau.

Vous remplissez les conditions ? Parfait !

Pour obtenir votre prime rien de plus simple car elle se déclenche lors de la demande de raccordement de votre installation solaire.

En effet, une fois la demande de raccordement à ENEDIS effectuée, EDF Obligation d’Achat sera en mesure de vous verser votre prime.

 

Aides locales pour le solaire

Vous le savez, les territoires sont de plus en plus engagés dans la transition énergétique.

Ainsi, de nombreuses collectivités territoriales ont des objectifs ambitieux en matière de développement durable et plus précisément, en matière d’énergies renouvelables.

Afin d’atteindre leurs objectifs, certains départements, métropoles et communes peuvent vous offrir des aides ou subventions pour faciliter votre passage à l’énergie solaire.

N’oubliez donc pas de vous renseigner auprès de votre mairie, votre communauté de communes, votre département ou de votre région pour saisir ces opportunités !

 

CHAPITRE 11 :

Cas concret : dimensionnement et autonomie

Combien faut-il installer de panneaux solaires pour alimenter une maison de 100m² ?

Il n’y a « malheureusement » pas de réponse toute faite.

Comment est chauffée votre eau sanitaire ? Votre chauffage est-il électrique ? Faites-vous tourner votre lave-linge, votre sèche-linge ou votre lave-vaisselle tous les jours ?

Il faut analyser votre consommation.

Si votre maison de 100m² consomme essentiellement de l’électricité pour alimenter votre électroménager, nous vous conseillons, à priori, de partir sur une installation de 3 kWc, soit environ 10 panneaux solaires.

Par contre, si vous consommez 13 000 ou 20 000 kWh, entre 2 000€ et 3 000€ de facture annuelle, une installation de 6 kWc ou 9 kWc pourrait être plus adaptée.

Pour avoir une analyse fine de votre consommation et obtenir un dimensionnement sur mesure, échangez avec nos experts.

 

CHAPITRE 12 :

Les « autres » panneaux solaires

Solaire thermique et aérovoltaïque

Aujourd’hui, nous nous sommes concentrés sur les panneaux solaires photovoltaïques mais il existe deux autres types de panneaux solaires :

  • Les panneaux solaires thermiques qui utilisent la chaleur du rayonnement solaire afin de produire de l’eau chaude sanitaire. Vous pouvez en apprendre davantage en lisant notre guide.
  • Les panneaux solaires aérovoltaïques qui combinent le solaire photovoltaïque pour la production d’électricité avec le solaire thermique pour la production de chaleur. Découvrez vite le solaire aérovoltaïque grâce à notre tout nouveau guide 2018 !

 

Aides pour le thermique, l’aérovoltaïque et la domotique

Vous êtes intéressé(e)s par l’installation d’un chauffe-eau solaire (panneau solaire thermique) ou l’installation de panneaux solaires aérovoltaïques ?

De nombreuses aides sont à votre disposition : CITE, Prêt à Taux 0, TVA réduite, nouveaux dispositifs suite au plan gouvernemental « Place au Soleil » …

Nous avons écrit un guide très complet que vous pouvez librement consulter en cliquant ici.

 

Maintenant, c’est à vous !

Voici donc tout ce qu’il faut savoir sur les panneaux solaires avant de vous lancer dans votre projet.

Maintenant j’aimerais en savoir plus sur vous :

Comptez-vous faire une simulation solaire et demander un devis à nos experts ?

Aimeriez-vous que nous approfondissions un point particulier ?

Dans tous les cas, partagez ce guide et laissez-moi un commentaire ci-dessous !


Girl online and hitch get acquainted



Girl online and hitch get acquainted



Girl online and hitch get acquainted





Related news

Histoire de la croyance islamique pdf printer
La problematique de l'histoire africaines
Banque de france rennes horaire priere
Empire total war africa moda
Risques environnementaux ifrs 15
Cirque soleil ovo costumes express
Klimmen rond nijmegen questionnaire
Ofloxacina 200 mg para que sirve
Meu maloqueiro tumblr dashboard
Pray eat love soundtrack cirque